Vers un système alimentaire durable

Depuis 2009, Paris est engagé dans une démarche ambitieuse en matière d’alimentation durable, ce qui lui a d’ailleurs permis de devenir le 1er acheteur public de produits bio. Aujourd’hui, cette démarche s’articule autour de trois volets : le Plan alimentation durable, le Plan de lutte contre le gaspillage alimentaire et le recyclage des bio-déchets.

Tout comme 120 autres métropoles internationales, la Ville de Paris a signé en octobre 2015 le Pacte de Milan pour une politique alimentaire urbaine durable. Elle s’est ainsi engagée à travailler au développement, sur son territoire, d’un système alimentaire équitable, juste, fournissant des aliments sains et abordables à tous, réduisant au maximum le gaspillage, préservant la biodiversité et atténuant les effets du changement climatique.

 

Dans cette optique, la Ville a engagé un 1er travail d’état des lieux. L’objectif est de mieux percevoir les enjeux de l’alimentation parisienne pour élaborer, en concertation avec les acteurs du territoire, une stratégie propre à améliorer le système alimentaire parisien.

 

Le lancement d’un diagnostic alimentaire du territoire permettra de disposer d’éléments concrets nécessaires à une vision sur le long terme. Les principaux axes portent sur :

  • la prévention et l’adaptation au dérèglement climatique et à la raréfaction des ressources,
  • l’accroissement de l’autonomie alimentaire de la capitale,
  • la diminution de sa dépendance aux énergies fossiles et aux autres territoires,
  • l’accroissement de l’inclusivité et de l’équitabilité de son modèle alimentaire.