Un nouveau plan alimentaire durable

Afin d’atteindre l’objectif ambitieux de porter à 50 % la part d’alimentation durable dans sa restauration collective en 2020, Paris a adopté à l’unanimité le 1er juillet 2015, son nouveau Plan alimentation durable.

Ce Plan s’applique à l’ensemble de la restauration collective municipale et départementale, ce qui représente 30 millions de repas servis par an dans les quelques 1 300 restaurants collectifs : crèches, restauration scolaire, collèges, établissements de protection de l’enfance, centres d’hébergement social et maisons de retraite, restaurants du personnel.

 

La Ville de Paris applique des engagements ambitieux dans ses restaurants collectifs :

 

  • 50 % d’alimentation durable (bio, label rouge ou pêche durable) en 2020,
  • 0 OGM,
  • 0 huile de palme,
  • 100 % d’œufs de poules élevées en plein‑air,
  • 1 repas végétarien par semaine dans les écoles, 1 repas végétarien au choix quotidien dans les restaurants du personnel,
  • 0 espèce de poissons d’eau profonde,
  • diminution de 20 % de la part carnée des repas,
  • augmentation de la part d’alimentation de saison et locale.

 

Le Plan alimentation durable 2015‑2020 comprend 18 actions organisées en 3 axes :

  1. consolider et structurer la demande de la restauration collective municipale,
  2. aider les filières durables de proximité à se structurer pour répondre aux besoins de la restauration collective,
  3. décliner l’ensemble des dispositifs d’échanges, de communication et des actions de formation.

 

Bon nombre de ces actions ont été déployées dès la 1re année d’exécution du Plan. Un carnet de bonnes pratiques, un kit pédagogique et un film présentant la démarche ont été mis à disposition des gestionnaires de restauration collective pour mobiliser plus facilement leurs clients. Une instance de rencontre entre producteurs, distributeurs, logisticiens et gestionnaires a été installée.

 

CRÉATION D’UN CARNET DU PLAT PROTIDIQUE DURABLE

 

Avec l’aide de l’ensemble des acteurs concernés, l’agence d’Écologie urbaine de la direction en charge de l’Environnement (DEVE) a élaboré un carnet du plat protidique durable, à destination des gestionnaires de la restauration collective parisienne. Il comprend :

 

  • des conseils, des recettes par type de public et des fiches pratiques pour proposer des plats végétariens,
  • les espèces de poissons conseillées et déconseillées, les sites ressources et les labels,
  • des stratégies d’achats de viande et d’orientation vers les labels d’alimentation durable pertinents en fonction des disponibilités des filières par type d’animal.