Paris 2024 sous le signe de l’excellence environnementale

Depuis 2014, l’agenda 2020 du Comité international olympique (CIO) constitue la nouvelle feuille de route pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques. Il exprime l’importance de réduire les coûts des candidatures, de renforcer la lutte contre les discriminations, de mettre en œuvre une large gouvernance et d’inscrire les Jeux dans le développement durable et la protection de l’environnement.

Le 23 juin 2015, Paris déclarait sa candidature pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. L’engagement collectif partagé par les Parisiens autour de valeurs de solidarité, de résilience, d’attractivité et d’innovation constitue un axe essentiel de la candidature.

 

Afin de minimiser le budget d’investissement et diminuer le bilan carbone lié aux chantiers de construction, plus de 70 % des sites sont des infrastructures existantes et 25 % sont des structures temporaires. Un seul site de compétition sera construit d’ici 2024 : le Centre aquatique principal de Saint‑Denis (93). Le village olympique et paralympique de Pleyel‑Bord de Seine (93) et le village des médias de Dugny‑Le Bourget (93) seront également l’occasion de démontrer l’excellence environnementale de la candidature.
Ces aménagements seront pensés comme des laboratoires d’innovation environnementale et viseront la sobriété énergétique.

 

Pour mieux orienter la candidature de Paris vers des Jeux « 0 carbone », le Comité de candidature Paris 2024 a installé, en juin 2016, un Comité d’excellence environnementale présidé par Isabelle Autissier, présidente du WWF France. Il est composé de 24 personnalités engagées dans le sport et le développement durable : scientifiques, représentants d’ONG, athlètes et entrepreneurs. Il se réunira une fois par trimestre jusqu’à la remise du dossier final de candidature. Un partenariat stratégique a également été signé avec WWF France.

 

Par ailleurs, Paris 2024 a initié un processus de certification ISO 0121. Cette norme a été élaborée à l’occasion des Jeux de Londres 2012 pour que les événements majeurs, à l’image des Jeux Olympiques et Paralympiques, laissent un héritage positif en termes économiques, environnementaux et sociaux.

 

Si de grandes manifestations internationales comme l’UEFA Euro 2016, les Jeux de Londres 2012 ou le tournoi de Roland‑Garros ont déjà bénéficié d’une telle certification, c’est la 1re fois qu’une organisation s’engage dès la phase de candidature. Paris 2024 souhaite démontrer son exemplarité en matière environnementale à toutes les phases du projet.

 

Le 3 février 2017, le 3e et dernier dossier de la candidature de Paris sera remis au Comité international olympique. Il détaillera l’ensemble des éléments qui fondent une candidature durable et sobre tant d’un point de vue budgétaire qu’environnemental. La ville hôte sera désignée le 13 septembre 2017.