Faciliter la vie quotidienne des Parisiens en situation de handicap

En septembre 2015, la Maire de Paris a expliqué les actions mises en place par la collectivité parisienne pour les personnes en situation de handicap : accessibilité universelle, ville inclusive, accompagnement de l’autisme, préparation des Jeux paralympiques… Le nouveau Schéma 2017-2021 déclinera cette politique.

Le « Mois Extra‑Ordinaire » est l’occasion de changer son regard sur le handicap en apprenant à mieux le connaître et participant à la lutte contre l’exclusion. Cet événement a offert un mois de visibilité, d’échange et de partage aux personnes en situation de handicap, au tissu associatif et aux acteurs publics et privés. La volonté de la Ville était de porter le projet de l’accessibilité universelle, pour tendre vers une société plus juste et plus inclusive pour tous. La journée de l’autisme, organisée depuis 2 ans, constitue également un temps fort avec une forte implication des familles autour d’activités partagées.

 

DISPOSITIFS POUR SOUTIEN SCOLAIRE ET L’ACCUEIL DES ENFANTS HANDICAPÉS

 

La Ville de Paris s’est engagée dans une ambitieuse politique pour favoriser l’accueil des enfants en situation de handicap dans ses services péri et extrascolaires. Cette volonté se concrétise par les actions suivantes :

 

  • formation des animateurs par le centre de ressources enfance handicapée (environ 150 agents par année),
  • création de postes d’encadrement supplémentaires (600 animateurs pour le service de restauration du midi par exemple),
  • mise en place de 9 centres de loisirs à parité qui accueillent pour moitié des enfants en situation de handicap et des enfants valides,
  • création d’un réseau de 7 correspondants handicap, chargés de conseiller, de former les équipes d’animation sur le terrain et d’expertiser des situations d’accueil périscolaires pouvant être problématiques.

 

MISE EN ACCESSIBILITÉ DE 1 800 ÉTABLISSEMENTS PUBLICS

 

En 2016, la Ville de Paris a reçu la validation par la préfecture de Police de ses 9 agendas d’accessibilité programmés, répartis sur 3 ans du fait de la complexité à traiter le patrimoine bâti parisien.

 

Il s’agit de mettre en accessibilité d’usage autant de bâtiments que possible. Les bâtiments nécessitant peu d’adaptations et les établissements les plus petits ont été privilégiés les 1res années. Leur mise en œuvre a débuté à l’été 2016 lors des réhabilitations d’établissements ou de travaux plus ponctuels : modernisations de sanitaires, de circulations verticales, de jardins et espaces verts…