Des initiatives contre le gaspillage et pour un meilleur recyclage

le-marchc%cc%a7-sur-leau
Lutte contre le gaspillage

« Ourcq Fertile » avec « Le marché sur l’eau »

Le projet consiste à acheminer vers Paris par péniche des productions alimentaires agro‑écologiques et de saison, produites dans le bassin de l’Ourcq. Au retour, les biodéchets de brasseries et restaurants parisiens des 10e et 19e arrondissements sont transportés puis réutilisés par les producteurs agro-écologiques dans une logique d’économie circulaire.

 

crous-logo-paris-rvb-web-ecran-210x210
Lutte contre le gaspillage

Sensibilisation des étudiants au gaspillage alimentaire

En partenariat avec le Crous, ANIMAFAC et le REFEDD (réseau des étudiants de France pour le développement durable), la Ville de Paris a signé la Charte de l’économie circulaire dans le monde étudiant. La charte aborde notamment deux thématiques : le gaspillage alimentaire et la consommation collaborative.

Les actions

Une application « Zéro gaspi » est actuellement expérimentée dans les restaurants universitaires du Crous de Paris pour renseigner les étudiants sur les quantités de nourriture disponibles et la possibilité d’emporter un plat ou un menu.

Grâce aux membres du REFEDD, qui récupèrent des invendus alimentaires, les étudiants ont pu participer à la préparation d’un repas en plein air ou, encore, acheter leur repas auprès d’un foodtruck étudiant proposant des repas gastronomiques à partir d’invendus.

Biodéchets ménagers

La future collecte des biodéchets ménagers

Elle répond aux directives de la loi relative à la Transition énergétique pour la croissance verte. Celle‑ci impose l’obligation de tri à la source des déchets alimentaires pour tous les producteurs avant 2025.

Afin de déterminer les meilleures conditions technico-économiques pour cette nouvelle collecte, la Ville de Paris a choisi de mettre en place une 1re expérimentation dans les 2e et 12e arrondissements. Des bio seaux ainsi que des sacs biodégradables seront distribués à chaque foyer pour faciliter le tri, les immeubles seront équipés de bacs dédiés et les moyens de collecte seront adaptés. 3 000 t de biodéchets sur les 2 arrondissements devraient être collectées par an.

Composteurs en bois en pied d'immeuble
Compostage des déchets

Le plan compost

Le compostage domestique présente 2 avantages majeurs : il permet de réduire les biodéchets et constitue un fertilisant 100% naturel et gratuit.

Depuis 2010, la Mairie de Paris propose aux habitants et aux établissements publics volontaires (écoles, sites administratifs) un accompagnement du compostage collectif en pied d’immeuble. Elle fournit du matériel, des formations pour les responsables de sites (« guides composteurs ») et un accompagnement par un maître composteur.

Au total, à fin 2015, 183 copropriétés, 140 écoles et 28 établissements publics ont été accompagnés.

Composteurs de quartier

Depuis 2014, le compostage se développe sous une nouvelle forme grâce aux composteurs de quartier, installés dans des lieux ouverts au public. 5 composteurs de quartier sont en place depuis fin 2015.

Devant l’engouement suscité par le compostage, la Ville de Paris a décidé d’élaborer un document stratégique pour structurer son développement. Un plan compost sera présenté au Conseil de Paris fin 2016.

logo-association sous les fraises
Valorisation des déchets

La valorisation des déchets au marché Saint‑Martin (10e)

Dans le cadre des politiques de collecte et de valorisation des biodéchets, la Ville de Paris soutient le projet expérimental porté par l’entreprise « Sous Les Fraises » au sein du marché Saint‑Martin. Les déchets organiques issus des marchés alimentaires sont traités sur site pour fabriquer des substrats et des fertilisants biologiques de haute qualité.

« Sous Les Fraises » propose de transformer la totalité des déchets verts et autres déchets organiques du marché. Le produit obtenu pourra d’une part amender les substrats des cultures en toiture et, d’autre part, être commercialisé en tant qu’engrais.