Contribuer à l’épanouissement de tous par la participation citoyenne

De nouveaux modes de participation proposés aux habitants

 

Paris est confrontée à de nouveaux défis : transition énergétique, mobilité durable, ou mutations des modes de vie. Pour y répondre plus efficacement, elle mène des actions transversales et pluridisciplinaires selon une méthode originale. Explications.

Selon Paris, la ville durable est une ville à la fois :

 

  • ouverte, qui met l’humain au cœur et encourage la participation citoyenne, l’innovation et la recherche, l’ouverture des données et la co‑construction des projets avec l’ensemble des acteurs de la Ville (services publics, entreprises, associations, citoyens, scientifiques et chercheurs),
  • connectée, qui s’appuie sur les possibilités du numérique, des infrastructures aux objets connectés, en passant par les applications mobiles, les sites internet et les capteurs,
  • ingénieuse et résiliente, qui traduit les ambitions de Paris en matière de climat, de biodiversité, de stratégie zéro déchet ou encore de lutte contre la pollution.

 

Cette approche a été explicitée, en 2015, dans le Plan stratégique « Paris intelligente et durable ». Elle est portée par la mission Ville intelligente et durable de Paris (MVID) qui travaille en lien étroit avec les directions municipales concernées.

 

En 2015, des démarches d’innovation ouvertes ont été menées sous forme de « Meetup » sur la végétalisation, les capteurs, ou encore le budget participatif.
Les acteurs extérieurs à la Ville (entreprises, associations ou chercheurs) ont travaillé avec la Mission sur les thématiques de l’urbanisme, la mobilité et l’espace public, l’énergie et les déchets et le recyclage.

 

OUVRIR LES DONNÉES POUR INNOVER

 

DataCity s’est tenu de janvier à juin 2016. Ce programme inédit, lancé par la Ville de Paris, a été mis en œuvre par le NUMA (société d’entreprises innovantes) et a fait collaborer pendant 3 mois startups, partenaires industriels et acteurs publics.

 

À partir de données fournies par la Ville et ses partenaires, il s’agissait d’expérimenter des solutions numériques qui répondent aux challenges de l’énergie, de l’aménagement des espaces publics et de la mobilité. 5 projets ont été récompensés :

  1. Comment partager l’énergie à l’échelle d’un îlot ? Openergy a développé une plateforme innovante de suivi des bâtiments, associant data-mining et simulation énergétique. En partenariat avec Nexity.
  2. Comment améliorer les déplacements de proximité ? Padam a proposé des minibus qui répondent à la demande en temps réel, grâce à une application smartphone en partenariat avec Vinci énergies.
  3. Comment rendre les bâtiments plus intelligents ? Sensewaves a créé une plateforme pour tester des solutions de détection d’anomalies dans les courbes de consommation auprès de gestionnaires de bâtiments collectifs. En partenariat avec SETEC.
  4. Comment préfigurer les espaces publics de demain ? QUCIT a proposé des solutions d’analyse prédictive et d’intelligence artificielle pour optimiser la mobilité. En partenariat avec CISCO.
  5. Comment adopter des comportements plus économes ? eGreen réduit les consommations dans le logement, grâce à des capteurs qui mesurent en temps réel les consommations d’électricité, d’eau, de gaz ou la température intérieure. En partenariat avec SUEZ.

 

LE GRAND PARIS CITOYEN

 

Avant la création de la métropole du Grand Paris, des réunions publiques ont été organisées pour faire mieux connaître les enjeux partagés avec la petite couronne. L’objectif était de recueillir des propositions et des idées de projets en organisant des ateliers de concertation et une campagne participative menée sur www.idee.paris.fr.

 

Avec plus de 1 000 participants et 370 propositions recueillies, ce « Grand Paris Citoyen » a rencontré un réel succès. Parmi les propositions mises en avant par les Parisiens : un Plan vélo métropolitain, un Programme de végétalisation ou la création d’un grand évènement culturel et sportif consacré au Grand Paris.

 

Des initiatives concrètes, soutenues par la Ville de Paris, émergent comme l’appel à projets « Réinventer la Seine ». Lancé mi-2016 sur près de 40 sites de Paris jusqu’au Havre, il vise à inventer de nouvelles façons de vivre sur et au bord de l’eau.
Par ailleurs, le projet « Arc de l’innovation », qui place l’innovation au cœur de la stratégie de développement des quartiers populaires, espère effacer la barrière que constitue le périphérique.