Priorité est donnée aux circulations douces

La stratégie « Paris piéton » doit répondre au besoin d’espace des Parisiens et leur donner envie de se déplacer à pied dans toute la ville. Elle a donné lieu à une large co-élaboration avec les directions de la Ville, les mairies d’arrondissement et les acteurs associatifs au 1er semestre 2016. Focus sur 4 de ses grands axes stratégiques.

Priorité est donnée aux circulations douces

les-berges-de-seine-pic%cc%a7tons
Requalification des berges

Les berges de Seine sont rendues aux piétons

Depuis 2010, la Ville de Paris s’est engagée dans un projet de requalification des berges de Seine. Les objectifs :

• rendre les berges aux piétons,
• développer et diversifier les usages,
• valoriser ce site unique,
• renforcer la continuité écologique de la Seine et ses abords.

Depuis leur piétonnisation en 2013, les berges de la rive gauche ont accueilli 4,1 millions de visiteurs et 340 000 mouvements (dépose ou reprise) de Vélib’ ont été enregistrés sur les stations du site. Le niveau de dioxyde d’azote (NO2) a diminué de 15% par rapport à 2010. Les niveaux de bruit ont également baissé de 10 dB(A) entre 2012 et 2014.

Étendre à la rive-droite

Devant ce succès, la Ville de Paris s’est engagée à étendre à la rive droite la reconquête des berges de la Seine dès l’automne 2016. Le projet visant à piétonniser un linéaire de 3,3 km, du tunnel des Tuileries au bassin de l’Arsenal a été retenu.

Piétonisation des Champs-Elysées et berges de Seine
Journée sans voiture

Paris sans voiture

13 zones « Paris Respire » sont fermées à la circulation le dimanche. Cette opération permet aux Parisiens de se réapproprier des lieux de la capitale habituellement dévolus aux circulations automobiles.

 

Journée sans voiture

La première journée sans voiture, le 27 septembre 2015, a étendu ce principe à un large périmètre du centre de Paris. Elle a permis une baisse de 20 à 40% des niveaux de pollution. Devant le succès de l’opération, les Champs Élysées (8e) sont désormais rendus aux piétons une fois par mois. L’événement a été renouvelé cette année, en multipliant par cinq le secteur contrôlé dans Paris intra‑muros. Une baisse de 20 à 35 % du dioxyde d’azote a été observée sur les stations d’Airparif dans le périmètre de l’opération.

Les objectifs :

  •  sensibiliser les habitants à la nécessité de modifier leur comportement vis‑à‑vis de la voiture,
  • inventer des situations concrètes pour lutter contre la pollution de l’air liée au trafic routier.

Paris capitale cycla
Plan vélo

Paris se dote d’un plan vélo ambitieux

Adopté à l’unanimité par le Conseil de Paris le 14 avril 2015, le Plan vélo 2015‑2020 constitue une des priorités de la mandature avec 150 millions d’euros investis. Il vise à développer l’usage de la bicyclette pour atteindre une part modale de 15% à horizon 2020.

Les aménagements

Le linéaire d’aménagements cyclables sera doublé, notamment avec la création d’un Réseau Express Vélo. L’offre de stationnement sera diversifiée et renforcée : davantage d’arceaux vélo, de nouvelles offres de stationnement vélo sécurisées sur l’espace public et dans les gares… Le Plan prévoit également la généralisation des double-sens cyclables dans les voies limitées à 30 km/h, des espaces réservés aux cyclistes et des cédez-le-passage cyclistes aux feux rouges.

Un plan participatif

L’élaboration du plan vélo s’est appuyée sur une méthodologie participative et innovante qui a permis d’associer un grand nombre d’acteurs, dont les associations de cyclistes et les usagers. La concertation menée sur Internet entre fin 2014 et début 2015 a ainsi réuni 7 000 participants.

Avec ce programme de co‑financement doté en 2016 d’un budget de 70 millions d’euros, la Métropole du Grand Paris souhaite contribuer à la lutte contre la pollution et favoriser le désenclavement de certains quartiers. Grâce au développement de nouvelles pistes cyclables, elle espère ainsi favoriser le franchissement de certaines coupures urbaines entre la Ville et les communes limitrophes.

lavenue-des-champs-elysc%cc%a7es-est-rendue-pic%cc%a7tonne-une-fois-par-mois
Aménagements cyclables

Les Parisiens souhaitent se déplacer plus facilement à vélo

Le projet lauréat du budget participatif 2015 « En piste ! Encore plus d’aménagements cyclables », vient enrichir le Plan vélo existant avec un programme de 8 millions d’euros. Il se décline en 4 axes :

 

  • favoriser les liaisons entre Paris et la petite couronne,
  • améliorer et reprendre des aménagements cyclables existants,
  • expérimenter de nouveaux dispositifs pour les cyclistes,
  • compléter et renforcer certains projets prévus au titre du Plan vélo.