Paris incite aux déplacements professionnels propres

Le transport des marchandises est indispensable au fonctionnement de la Ville et à sa vitalité économique. Mais il est également source de nuisances qu’il importe de réduire progressivement. Retour sur les solutions mises en place.

Depuis plus de 10 ans, Paris est engagée dans une démarche coopérative avec les différents acteurs du transport de marchandises : chargeurs, transporteurs des modes routiers, ferroviaires et fluviaux, institutionnels, fédérations professionnelles, etc.

 

En 2006, une première charte sur le transport des marchandises a été signée. Elle a débouché sur la signature, avec 90 partenaires, d’une nouvelle charte logistique urbaine durable à visée plus opérationnelle en 2013. Cette charte offre un espace d’échanges sur la logistique urbaine et permet de co‑construire avec les partenaires un plan d’actions en phase avec les enjeux environnementaux, économiques et sociétaux.

 

15 groupes de travail explorent le cadre de mise en place de différents projets :

 

  • règlementaires avec l’objectif 100% non diesel en 2020,
  • prospectifs avec le groupe de réflexion sur le développement du e-commerce,
  • opérationnels avec le fonctionnement des aires de livraison,
  • ciblés sur certains projets emblématiques d’hôtels logistiques ou d’espaces urbains de distribution.

 

La dynamique s’est poursuivie en 2015 avec des avancées significatives dans certains groupes (e-commerce, livraisons silencieuses de nuit et transport fluvial) et de nouveaux chantiers ouverts (révision du règlement marchandises, fret ferroviaire et projets d’aménagement, logistique de retour).
10 nouveaux signataires ont également rejoint la démarche coopérative : La Poste, Colis privé, GN VERT, GRDF, le marché international de Rungis, la Semaest, Efficacity, l’Agence parisienne du climat, la Chambre syndicale du déménagement, le Comité de l’alimentation en Île-de-France.

 

Livrer sans polluer : quelles solutions ?

 

La Ville de Paris et Paris&Co lancent un appel à projets afin d’expérimenter des solutions innovantes et durables de logistique urbaine (notamment du dernier kilomètre).
22 porteurs de projets ont été retenus sur les thèmes suivants :

 

  • « Rationalisation, optimisation des tournées, mutualisation des flux. »
  • « Gestion et mutualisation des stocks, et en particulier pour les commerces de proximité. »
  • « Amélioration du stationnement et de l’occupation de l’espace public pour la livraison. »
  • « Réduction des nuisances, des émissions de CO₂ et amélioration de l’acceptation de la logistique. »

 

Les objectifs sont d’accompagner les 22 entreprises retenues dans l’expérimentation de leur solution en situation réelle et de faire émerger des dispositifs reproductibles.
Avec la Caisse des Dépôts, l’ADEME et la Mairie de Paris, Paris&Co capitalisera sur ces expérimentations pour construire un outil d’aide à la décision pour l’action territoriale en matière de logistique urbaine.