Favoriser la biodiversité à Paris : les trames verte et bleue

Paris élabore un nouveau plan biodiversité

 

En 2016, Paris a élaboré un nouveau Plan afin de maintenir et préserver la biodiversité. Explications sur les enjeux et dispositifs mis en place pour installer durablement la nature en ville.

Dans la ville la plus dense d’Europe, laisser plus de place à la végétation nécessite d’innover pour lui permettre de pousser dans l’espace public, mais aussi sur les murs, les clôtures, les terrasses et les toitures des bâtiments.
Forte de son expérience pour les parcs, les jardins et les espaces verts, la Direction des espaces verts et de l’environnement (DEVE) accompagne les acteurs du territoire et les Parisiens dans leur démarches de végétalisation.

 

À l’horizon 2020, Paris a pour ambition d’installer la nature au cœur de la ville en ouvrant 30 ha d’espaces verts aux Parisiens, en plantant 20 000 nouveaux arbres et en atteignant 100 ha de toitures et de façades végétalisés (dont 33 ha dédiés à l’agriculture urbaine).
Des avancées significatives ont rythmé l’année 2015 et le début de l’année 2016. L’opération « Du vert près de chez moi », lancée en 2015, a permis aux Parisiens d’exprimer leur envie de développer et de renforcer la place de la nature dans la ville. Le permis de végétaliser a d’ailleurs été créé en 2015 pour répondre à cette envie.

 

LE NOUVEAU PLAN BIODIVERSITÉ

 

Adopté en 2011, le 1er Plan biodiversité définit 30 actions afin de maintenir et préserver la biodiversité. Pour être en phase avec l’évolution de la société et répondre aux besoins des citadins, la Ville a pris la décision d’élaborer un nouveau Plan biodiversité en 2016.

 

Au 1er semestre 2016, une 1re étape de concertation a été menée. Les citoyens et principaux acteurs du territoire (associations, scientifiques, gestionnaires et bailleurs sociaux, directions et services techniques de la Mairie de Paris) ont participé à des ateliers, marches exploratoires et consultations dématérialisées. Ce processus participatif a permis de réaliser le bilan du premier Plan Biodiversité de 2011.

 

Le nouveau Plan biodiversité, qui constitue la 2e étape de concertation, est en cours de co-construction après une large concertation en 2016 (34 réunions publiques). Il s’inscrira dans le nouveau contexte réglementaire, à la suite du projet de loi de « reconquête de la biodiversité » adopté en juillet 2016, et de la COP13, 13e conférence mondiale de la biodiversité qui s’est tenue à Cancun, au Mexique, au mois de décembre 2016. En marge de la COP13, Paris, avec la Ville de Montréal, a fait un appel en faveur de la biodiversité à destination des villes francophones.

 

La récente modification du Plan local d’urbanisme de Paris, adopté en juillet 2016, prend largement en compte la biodiversité. La végétalisation des cœurs d’îlots et du bâti est renforcée. L’ampleur de l’attention portée au développement de la végétation, en pleine terre comme sur les toitures, est une nouveauté en soi.